This page was exported from [ http://reynies.higaro82.org ]
Export date: Wed Dec 11 1:33:45 2019 / +0000 GMT

Le pourpier


Le pourpier se reconnaît très facilement : c'est une plante rampante, qui forme des touffes sur le sol. Les tiges sont couchées et de couleur rougeâtre. Les feuilles sont assez épaisses, vertes, un peu charnues et donnent au pourpier un aspect de plante grasse.
Jusqu'au début du XXeme siècle, le pourpier était considéré comme une excellente plante à salade, puis allez savoir pourquoi il a finit par passer aux oubliettes.
C'est quand même dommage car les tiges et les feuilles peuvent être consommées cuites ou crues, et ont une délicieuse texture croquante et douce.

comment cuisiner le pourpier ?


Le pourpier peut se cuisiner en beignets dans une légère pâte à tempura salée par exemple.

On peut aussi accommoder le pourpier tout simplement en salade, le cuire en gratin ou même en ragoût, ou encore être préparé comme des épinards frais (tombé à la poêle dans un peu de beurre) !

Les tiges et les feuilles du pourpier peuvent également être conservées dans du vinaigre, comme la préparation des cornichons.

Ici on aime bien glisser le pourpier dans la salade verte. Mais c'est une plante qui fait aussi un délicieux mesclun mélangé à de laroquette ou de jeunes feuilles de betteraves.

pourquoi manger du pourpier ?


Le pourpier est émollient, et laxatif utilisé en très grande quantité. Il est également dépuratif et diurétique.
Le pourpier est riche en mucilage, en provitamine A , en vitamine B, C, en fer et en magnésium.
Post date: 2015-07-06 18:36:08
Post date GMT: 2015-07-06 18:36:08
Post modified date: 2015-07-06 18:36:08
Post modified date GMT: 2015-07-06 18:36:08
Powered by [ Universal Post Manager ] plugin. HTML saving format developed by gVectors Team www.gVectors.com